La rupture du tendon conjoint du biceps

La rupture du tendon conjoint distal du biceps est rare, elle se traduit par une perte de force de flexion de 20 à 30 % et une perte de force en supination de 40 à 50 % la gêne reste modérée et concerne surtout les patients manuels avec une demande fonctionnelle importante. Il est clairement acquis que la réinsertion anatomique du tendon donne de meilleurs résultats sur la force et l'endurance que le traitement non chirurgical.

 

Le diagnostic de cette rupture se fait à l'examen clinique, par disparition du relief du tendon au pli du coude, et palpation du moignon tendineux au-dessus de ce pli. Une confirmation du caractère complet de cette rupture sera effectué par une échographie ou une I.R.M. préopératoire.

IRM Rupture Tendon Conjoint du Biceps

La réparation chirurgicale du tendon conjoint du biceps peut se réaliser par une technique mini invasive avec une incision transverse au pli du coude. la mise en place d'une ou deux ancres chirurgicales sur la tubérosité radiale (site anatomique d'insertion de ce tendon avant sa rupture), et permet sa réparation puis sa cicatrisation.

Tendon conjoint rompu

Tendon conjoint rompu

Tendon conjoint réparé

Tendon conjoint réinséré


 

Les suites opératoires sont marquées par une immobilisation de six semaines avec rééducation précoce à partir de la troisième semaine postopératoire selon le protocole prescrit par votre chirurgien.

 

Mise à jour 04/2017

Pour en savoir plus : lien


L'institut

Conformément à la législation relative à la protection des données, nous vous informons que ce site utilise des cookies à des fins de statistiques. En cliquant sur le bouton 'Accepter', vous autorisez les services tiers que nous utilisons à éventuellement déposer un ou plusieurs cookies sur votre ordinateur. Pour en savoir plus, consultez nos mentions légales