L'arthrose du coude

L'articulation du coude permet la flexion /extension de l'avant bras sur le bras ainsi que le mouvement de préhension.

Les surfaces articulaires de l'humérus distal, du cubitus proximal et de la tête radiale sont recouvertes de cartilage permettant le glissement  des surfaces articulaires.

L'usure ou la disparition de ce cartilage s'appelle l'arthrose.

   ARTHROSE TRICOMPARTIMENTALE DU COUDE

 

Dans ces conditions l'articulation devient douloureuse et la mobilité se réduit progressivement .

Cette usure peut être lié a un traumatisme ancien , à l'age, ou tout autre maladie rhumatismale.

  • Quelle est l'origine de vos symptômes ?

Les symptômes qui vous amènent à consulter et qui sont liés à cette arthrose se caractérisent par :

- des douleurs liées au frottement de ces zones lésées l'une contre l'autre et à l'inflammation que cela occasionne.

- une perte de la fonction de l'épaule plus ou moins importante en fonction de la douleur et de la dégradation de l'articulation.

  •  Que se passe-t-il sans traitement chirurgical ?

En l'absence de traitement chirurgical, l'évolution spontanée de votre coude peut se faire vers la poursuite des douleurs  et de la gène fonctionnelle. L'articulation continue de s'user à un rythme plus ou moins important.

La rééducation peut renforcer votre tonus musculaire et parfois améliorer la fonction en privilégiant la mobilité .

Le traitement médical antalgique lutte contre la douleur sans pouvoir toutefois guérir vos symptômes initiaux.

Des infiltrations intra articulaires peuvent améliorer transitoirement la symptomatologie.

La chirurgie intervient en cas d'insuffisance du traitement médical et rééducatif.

  •  Quel type de chirurgie est possible ?

La chirurgie consiste à remplacer les surfaces articulaires usées par des implants métalliques qui permettent de restaurer un glissement harmonieux.

En fonction de l'atteinte articulaire, divers types d'implants peuvent être proposés .

                                                 

                                                     Prothèse totale du coude 

 

                        

                                         Résultat clinique à 3 mois post opératoire 

 

  •  Complications et traitements

Comme dans toute chirurgie, des complications peuvent survenir, liées à une infinité de causes dont le dénombrement est impossible.

A chacune de ces complications, des traitements adaptés seront proposés.

L'infection reste la plus redoutée à court terme.

Le descellement de l'implant peut survenir à long terme.

La rétraction de la capsule articulaire aboutit à un enraidissement douloureux anormal du coude. L'évolution spontanée se fait vers la guérison avec un traitement médical associé. Cette évolution favorable peut en revanche s'étaler sur plusieurs mois et compliquer la rééducation.

  • L'intervention

L'intervention se déroule à la Clinique, et vous serez pris en charge par une équipe spécialement formée pour votre pathologie.

1.      A la suite de votre consultation avec votre chirurgien, après avoir décidé de votre intervention grâce à son avis éclairé et grâce à l'éventuel avis de votre médecin traitant, votre date opératoire sera arrêtée selon vos désirs en fonction des disponibilités de l'équipe soignante et de l'établissement.

Différents examens (radiographies, arthroscanner, IRM...) peuvent être nécessaires pour adapter au mieux le geste chirurgical à votre pathologie.

La consultation d'anesthésie est obligatoire et doit être pratiquée, conformément à la loi, plusieurs jours avant votre intervention. Les techniques et les risques anesthésiques vous y seront expliqués par le médecin anesthésiste.

2.      Votre hospitalisation sera effectuée la veille ou le jour même de votre intervention. Votre heure d'entrée sera déterminée par ma secrétaire à l'issue de la consultation. Cet horaire est modifiable lors de votre consultation d'anesthésie.

Les documents administratifs , dont vous devez vous munir, vous serons indiqués lors de la réalisation de votre dossier de pré-admission, qui vous est remis avec votre livret d'accueil.

D'éventuels dépassements d'honoraires pour les praticiens qui vous prendront en charge devront vous être précisés en pré-opératoire, lors des consultations, afin que vous soyez informé avant votre hospitalisation.

La durée de votre hospitalisation prévue est de cinq jours, mais celle-ci est modifiable en fonction des découvertes pré-opératoires et des suites post-opératoires.

3.      Le type d'anesthésie choisie vous sera précisé en consultation mais peut-être adapté en fonction des circonstances pré-opératoires immédiates.

4.      En post-opératoire immédiat, votre bras sera immobilisé le coude à 90°, dans une écharpe simple, pour une courte période . Cette immobilisation n'est pas obligatoire et est à moduler en fonction de votre évolution douloureuse. Dans tous les cas le respect de la douleur dans vos mouvements est la règle durant les premières semaines post-opératoires. L'essentiel des mouvements sont possibles très rapidement mais des consignes particulières vous seront données en fonction du type de prothèse mis en place.

5.      Le soir de votre intervention, votre chirurgien passera contrôler dans votre chambre que tout se passe bien.
Des traitements antalgiques vous seront donnés par l'infirmière en fonction des prescriptions et de votre demande.

6.      Le lendemain de l'intervention, le pansement sera refait et vous verrez le chirurgien. C'est souvent le lendemain de l'intervention que vous serez en état de pouvoir vous souvenir des réponses apportées à vos questions bien légitimes sur les découvertes per-opératoires et sur leur traitement.

7.      Toute l'équipe paramédicale reste à votre disposition durant l'hospitalisation pour subvenir à vos besoins.
Aucune transfusion n'est nécessaire, mais l'équipe médicale se réserve le droit de l'effectuer en cas de priorité. Votre sortie se fait au cinquième jour après avoir vu votre chirurgien et réglé les formalités administratives.

8.      Différents documents préparés par ma secrétaire, vous seront remis, selon vos besoins :

o       Arrêt de travail,

o       Ordonnance de soins infirmiers, de médicaments adaptés à votre cas

o       Lettre d'information des suites opératoires,

o       Date de prochain rendez-vous,

o       Ordonnance pour radiographie de contrôle

 

  • Chez vous

La rééducation commence de manière immédiate sous le contrôle d'un kinésithérapeute.

Vous pouvez vous passer progressivement de l'immobilisation pendant la journée en fonction de votre douleur en respectant les consignes données après l'intervention.

En cas de problème vous pouvez joindre votre chirurgien ou un de ses confrères en téléphonant à la Clinique au 04.91.717.717

  •  Retour aux activités

Une vie quotidienne sédentaire normale sera rapidement possible, sous couvert du port de l'attelle si vous en ressentez le besoin. 

La reprise de vos activités professionnelles sera envisagée lors de la consultation pré-opératoire en fonction de votre activité.

Toutefois, l'évolution stéréotypée n'est pas toujours la règle, et c'est lors de vos différentes consultations que votre chirurgien vous indiquera vos possibilités d'activités professionnelles et sportives.

  •  Consultations de contrôle

Vous reverrez votre chirurgien muni de tout votre dossier radiographique ( y compris les examens radiographiques préopératoires ) à :

o       1mois

o       2 mois

o       4 mois

o       6 mois

o       1 an à partir du jour de l'intervention.

 

En fonction de l'évolution, d'autre rendez-vous seront peut être nécessaires.

  •  En cas de complication ou de résultat incomplet

Malheureusement, le risque nul n'existe pas en médecine, pas plus que dans d'autres domaines. Différentes difficultés peuvent émailler cette évolution post-opératoire, essentiellement l'enraidissement articulaire qui ne saurait mettre en jeu le pronostic final mais qui va constituer une gêne plus longue pour vous que pour la moyenne des patients.

  •  Résultats

Cette intervention a pour but d'améliorer la fonction et la douleur de votre coude. Elle permet toutefois, dans la majorité des cas, de restaurer une articulation indolore et mobile dont vous pouvez vous servir pour effectuer les gestes de votre vie quotidienne, de loisir et sportive dans certains cas.

En conclusion, la chirurgie prothétique du coude  est une chirurgie bien codifiée et fiable. Elle représente une alternative indispensable au traitement de l'arthrose quand les traitements médicaux sont dépassés. Elle a toutefois, comme toute chirurgie, des limites dans son exécution et dans ses résultats.

Les praticiens qui vous prendront en charge ainsi que l'équipe qui les entourent feront de leur mieux pour que vous ayez le meilleur résultat possible dans les meilleures conditions possibles.

 

mise à jour : Avril 2017. 

 


L'institut

Conformément à la législation relative à la protection des données, nous vous informons que ce site utilise des cookies à des fins de statistiques. En cliquant sur le bouton 'Accepter', vous autorisez les services tiers que nous utilisons à éventuellement déposer un ou plusieurs cookies sur votre ordinateur. Pour en savoir plus, consultez nos mentions légales